Posté il y a 9 ans, 10 mois dans Politiquement Incorrect

Il y a des mots qui frappent, des phrases qui marquent. Parfois, les entendre laisse une trace étrangement plus ou moins indélébile.

Exemple: lorsque j’entends “Sarko, c’est le nouveau De Gaulle”, je peux pas m’empêcher de me marrer bien fort sur le coup. Oui mais bien vite, le génie visionnaire de l’apparente connerie prend le dessus. La comparaison n’est pas si absurde qu’elle parait de prime abord.

A y regarder de plus près, De Gaulle et Sarko auraient pu être père et fils… Si le Général avait eu un penchant pour les femmes naines d’Europe de l’Est, j’entends.

Chacun devra reconnaître le même frémissement fragile et collectif des populations anxieuses des faubourgs parisiens à l’annonce de l’arrivée prochaine des deux chefs et de leur hommes en armes… Chacun devra avouer l’acharnement nasal et néanmoins ridicule dont Mère Nature a fait preuve à leur égard… Chacun devra accepter ce charisme et cette stature que De Gaulle aura su si parfaitement ne pas transmettre à Sarkozy…

Alors, je les vois venir les fourbes qui me diront que De Gaulle, disant merde à l’OTAN et Sarko qui veut suivre l’autre clown en Irak, ça semble incompatible. Je vous entends d’ici hurler que ça prouve par A plus B que les deux gugusses sont on ne peut plus différents. D’abord, Je vous ai compris, pas la peine de gueuler. Ensuite, je vous dirais, “justement, bande de cons (je suis très familier avec les gens qui gueulent), justement !” De Gaulle voulait une France forte, libre de ses pensées, et libre de ses mouvements. Ben, Sarko, c’est pareil. Il veut de la force qui crache, genre 35 bars de pression, effet sableuse et eau savonneuse. Et surtout, il veut un max de liberté… La liberté de penser qu’on puisse ne pas être d’accord, directement associée à la liberté de se faire transporter le cul en dehors des frontières si, au lieu de juste penser, on a la bonne idée de formuler des mots qui, je suppose quelque part, fournissent aux terroristes toutes les armes pour gagner nous dirait le grand couillon Washingtonnien.

PS#1: à ceux qui n’ont pas piger la phrase qui vient de s’achever, et qui, en bon français vont se mettre à râler, je ne dirais qu’une chose “même les bloggers modernes ont le droit d’être fatigués, connard (ça, je vous l’ai déjà dit : je suis très familier avec les gueulards).”

PS#2: l’auteur du Sarko c’est le nouveau De Gaulle se reconnaîtra donc je vais pas, en plus, lui faire l’affront de cité son nom : j’aime pas la cruauté.

PS#3: frangin, frangine, je suis désolé pour dimanche (demain ici), mais c’est viscérale : ça gueule me revient pas…

Posté il y a 10 ans, 10 mois dans American Cliché et Politiquement Incorrect

Des secretaires d’Etat et de la Défense autour d’une table pour parler de politique internationale avec Georges W. Bush. Hum… J’ai le mot sur le bout de la langue… Ah oui : késkessé ?. Georgie, au plus bas dans les sondages d’opinion (à moins d’un tier d’opinion favorable) chercherait-il un pretexte à quelques photos bien pensées pour refaire surface ?

Secretaries of State and of Defense, gathered around a table to talk about international policies with Georges W. Bush. Hum… What’s the word… Oh yeah : huh? Georgie is almost as low as one can get in polls with less than a third of the american people apporving of his job. Is he looking for some ways of getting yet another well layed out photo-op to try to get more appeal ?

Last time I thought it was just a photo opportunity [...] I had a sense this time that it was viewed as a useful dialogue. I know I had the opportunity to say what I thought.
Madeleine K. Albright, President Clinton’s second secretary of state,
referring to the first meeting in January.

Ca laisse rêveur. Madeleine n’a pas exactement la réputation de mâcher ses mots. La question maintenant, c’est de savoir si les conseils de Albright, de Powell et des autres seront plus ou moins entendus. Quoiqu’il en soit, on ne peut que trouver ça louable. Je veux dire, ca fait trois ans que W., Cheney et Rumsfeld, nous disent qu’ils gèrent la situation, que tout va pour le mieux, qu’ils font le meilleur boulot possible… Au moins, à défaut d’autre chose, ils commencent peut être à se rendre compte de l’inefficacité implaquable avec laquelle ils “gèrent” ce qui se passe au Moyen Orient (du Q au N, en passant par la Palestine ou le Liban). Et peut être entrent-ils dans leur premier élan de sagesse en consultant des gens compétants.

Ou alors ma naïveté me ferait-elle prendre un simple sursaut médiatique comme quelquechose qu’il n’est pas ?

That makes you wonder. Madeleine isn’t exactly known to be a sugar-coder. Now the question is whether or not the thoughts of Albright, Powell and the others will be taken into account. Anyway, one has to praise this kind of meeting. I mean, for the three years now, W. Cheney and Rumsfeld have been telling us that they are managing the situation, that everything is going more than well, that they are doing a heck of a job… If nothing more, they may be realizing, at last, how unmistakably inefficient they have been on managing everything in the Middle East (from the Q to the N, without forgetting about Palestine and Lebanon). And may be, just may be, they are entering their first ever wisdom phase by asking people who know what they are talking about some pieces of advise.

Or I am way too naive and this makes me look at a nice show for the media and see something completly different ?

Posté il y a 10 ans, 10 mois dans American Cliché et Politiquement Incorrect

Bonjour Messieurs les Présidents… La question du jour est la suivante: quel est, à ce jour le meilleur moment de votre présidence ?

Good morning Mister Presidents… Today’s question is: what is the best moment of your presidency?

Jimmy Carter :

I think the best time was probably dealing with the Middle East issue at Camp David, [...] and even better I think was the peace treaty that came along six months later.
Jimmy Carter, former US President, via americanpresident.org

Dans la langue de la femme de chambre de Molière, “Je pense que les meilleurs moments furent probablement les discussions à propos des problèmes du Moyen Orient à Camp David, [...] et, encore mieux je pense, [la signature du] traité de paix qui suivit 6 mois plus tard.”

Bill Clinton :

[...] a lot of our work is still ahead of us. We’ve gotta get the people home, get the land mines up [...] We’ve got to organize police forces and civil government for the Kosovars. [...] Now if we get all that done, it might be perhaps the most satisfying thing [of my precidency] [...] I think what we did in Kosovo was profoundly important.
Bill Clinton, former US President, via pbs.org

Ou, “beaucoup de travail reste encore à faire. Nous devons ramener les gens chez eux, nous débarrasser des mines [...] Nous devons organiser des forces de polices et un gouvernements pour les Kosovars. [...] MMaintenant, si nous accomplissons tout ceci, ca pourrait être la chose la plus satisfaisante [de ma précidence] [...] Je pense que ce que nous avons fait au Kosovo était profondemment important.”

Georges W. Bush:

I would say the best moment of all was when I caught a 7.5 pound [3.402 kilos] perch in my lake
Geroge W. Bush, soon-to-be-former US President, via Reuter

Ou, “Je dirais que le véritable meilleur moment, c’était lorsque j’ai attrapé une perche de 7.5 livres dans mon lac”

Ca ne s’invente pas. Ce type n’arretera jamais de me surprendre et de me faire marrer…

You can’t make that kind of stuff up. This guy will never stop surprising me and making me laughing my ass off…

Posté il y a 10 ans, 11 mois dans American Cliché et Politiquement Incorrect

“Recherche leader suprême, disponible à partir de Novembre 2007. Ne pas avoir peur de prendre le peuple américain et le reste du monde pour des cons est un plus.”

Looking for a supreme leader, available starting November 2007. Not being afrais to make fools of the american people and of the rest of the world would be a big plus.

Je suis un cynique, un “pessimiste ayant le sens de l’humour”, disait Desproges. Que voulez-vous, moi, ce mélange d’absurdité puérile et de messonge pathétique, ca me fait sourire…

Parmi celles que je préfère, commençons par cette citation de Richard Nixon…

I am a cynic, a “pessimist with a sense of humor”, according to Desproges. What can I say, this mix of juvenile moronism and of pathetic lying, I can’t help it, it makes me laugh…

Among my favorite quotes, lets start with this one from Richard Nixon…

People have got to know whether or not their President is a crook. Well, I’m not a crook. I’ve earned everything I’ve got.

Richard Nixon, at a televised Question and Answer session with the press, November 17, 1973

Et puis, je suis parfois à la limite de mouiller mon caleçon en relisant celle de Bill Clinton…

And sometimes, I am even borderline peeing my pants when I re-read this one from Bill Clinton…

I did not have sexual relations with that woman, Miss Lewinsky.

Bill Clinton, at the conclusion of a press conference in the White House, January 26, 1998

Mais c’est derniers temps, c’est devenu un peu trop routinié. Notre cher président les enchaîne à rythme tellement endiablé que l’on arrive aux limites du lassant. Reste que certaines de ces énormités reviennent parfois sur le devant de la scène…

But lately, it started being way too usual. Our beloved president is trowing some wonderful lies at us at a so furious pace that we are almost reaching the world of boreness. That said, some of the amazing words of Georges W. Bush are coming back, month later to bite him in the ass…

We do not torture.

Georges W. Bush, at a press conference, November 7, 2005

Avec cette petite phrase en tête, je ne saurai trop vous conseiller de lire le, certes assez long mais oh combien intéressant, dernier rapport d’Amnesty International sur certaines prisons cubaine, afghanne et autres de l’oncle Sam.

With this short sentence in mind, I’d like to invite you to read the enlightning though quite lenghty last report by Amnesty International about some of Uncle Sam’s cuban or afghan jails and other wonders.

Posté il y a 11 ans, 1 mois dans Général

C’est à se demander si l’administration Bush est au courant qu’il existe sur cette planète des personnes avec un peu plus de jugeote qu’un bulot lobotimisé. Je veux dire, franchement… Ca donne juste envie de hurler : vous vous foutriez pas un peu de notre gueule, Mister President ?

This is the kind of things that makes you wonder if the Bush administration is aware of the fact there actually are some people on this planet just a little smarter than a lobotomised whelk. I just want to scream: are you fucking kidding us, Mister President ?

Pris entre les flammes d’une paire Libby/Fitzgerald qui commence à livrer de croustiantes anecdotes (du genre “tout le monde à la Maison Blanche savait que Scooter laissait fuire les infos, y compris Maria, la femme de ménage de l’aile ouest“), celles d’une commission d’enquête sur le fiasco gouvernemental post-Katarina (qui commence à dire, “tous le monde à la Maison Blanche savait que c’était le bordel intégral dès le premier jour à la Nouvelle Orléans, mais personne n’en avait rien à foutre“, ou celles de l’autre commission d’énquète (au passage, on notera qu’ils s’ennuient pas les mecs du Congrès en ce moment) qui, elle, s’occupe des écoutes téléphoniques plus ou moins légales ménées par la NSA (et à laquelle l’Attorney General Gonzalez a en gros dit “tout le monde à la Maison Blanche savait que ce n’était pas légal mais comptez pas sur moi pour le dire devant les caméras“), Georgie doit redorrer son blason.

Between the fire from the hottest couple in town, Libby and Fitzgerald who begin to deliver some tasty stories (like “everybody at the White House knew that Scooter was leaking info, including Maria, the housekeeping laby in the west wing“), the fire from the investigation comity working on the gouvernment post-Katarina fiasco (which is more or less saying that “everyboby at the White House knew what fucking mess it was in New Orleans since day one, but nobody was giving a shit“) and the fire from the other investigation comity (by the way lets make a note that congressmen are quite busy those days), which is in charge of putting some light on the sort of legal NSA eavesdropping program (the same comity, Attorney General Gonzalez has basically told “everybody at the White House knew those were illegal but don’t hold your breath on me saying that in front of the media“), Georgie is trying hard to heal his burned skin.

Alors Georgie sort ses armes plus vraiment sécrètes de désinformation massive. Et boum, pas moins de 10 complots terrorristes Al-Quaïdiens déjoués depuis le 11 septembre par dela le monde… Hummm. Dix complots donc. Depuis le 11 septembre 2001. Je fais les maths pour vous… Ca nous donne un complot déjoué tous les 5 mois et demi.

So, Geogie is warming up his no-so-secret-anymore weapons of massive misinformation. And here it is, no less than 10 Al-Quaeda foiled terrorrist plans since 9/11 all over the world. Well. 10 plans, he says. Since September 11th 2001, he says. I’m doing the math for you… That’s one foiled plan every 5 months and a half.

Environs 30000 civils morts et 2260 soldats US tués en Iraq, 300 de plus non-américains et un autre 200 soldats tombés en Afghanistan, environ 250 milliard de dollars dépensés, un barbu qui court toujours et des dizaines de milliers de résidents américains illégalement espionés pour quoi ? On parle de plusieurs milliers de cellules isolées de part le monde, chacune capable, des mots mêmes du président, d’”actions terroristes extrêmement meutrières”, et Georges nous sort 10 attaques déjouées en 4 ans et demi ?

So, that’s 30000 civilians casualities and 2260 US fallen soldiers in Iraq, 300 non-american dead soldiers and another 200 american young people dead in Afghanistan, around 250 billions dollars spent, Bin-Laden who ’s still running and tens of thouzand of illegally spied US residents for what ? They have been telling us there are thousand of independant cells around the world, everyone of which capable of “extremely deadly terrorrist attacks” from the President’s own words, and Georges is showing off those 10 foiled plans over 4 and a half year ?

Je reponse donc le question : vous vous foutriez pas un peu de notre gueule, Mister President ?

So I’m going to ask the question again: are you fucking kidding us, Mister President ?

Posté il y a 11 ans, 2 mois dans American Cliché et Politiquement Incorrect

Vous voyez ce gamin de 7 ans qui vient de découvrir comment marche une bombe à eau et qui, du coup, se sent obligé d’en démontrer le fonctionnement à tous les adultes qui l’entourent : c’est peut-être mignon la première fois, mais au bout d’un moment, on voudrait juste lui coller une mornifle, à ce mouflet subitement devenu plus casse-couille qu’autre juste, après la 4 ou 5ème expérimentation.

Georgie, c’est pareil. Et quand un nouveau mot entre dans son vocabulaire, on a vite envie de lui foutre des baffes.

Can you picture this 7 years old boy who just discovered how a water-bomb is working ? Can you picture him feeling so excited of demonstrating how this water-bomb is used to every single adult around ? I admit that’s kind of cute the first time. But soon enough, you just want to slap the little bastard who became plainly annoying after the 4th or 5th experiment.

Georgie ? Pretty much the same. And when he learns a new word, the urge to smack him real hard becomes just unbearable.

Vendredi dernier, Bush recevait Merkel… Et lorsque le président US, debout à coté de la Chancelière allemande, répond à la question de la crise nucléaire iranienne, ca donne ca:

Last Friday, Bush met with Merkel. And when the US president stands up next to the german Chancelor and talks about the iranian nuclear crisis, it sounds like this:

[...] the Chinese, you know, have got an opinion, the Russians have an opinion, we have opinions, everybody has opinions. Our job is to form a common consensus. [...] this is what’s called diplomacy.[...] But diplomacy is out talking to friends, allies, and others about a common objective. This meeting has got a lot of diplomacy in it today, because this is a subject in which we’ve spent a lot of time.
Georges W. Bush, US President, via whitehouse.gov

Capacité de synthèse proprement époustouflante. Et dire que je me prenais la tête pendant des heures sur mes dissertations de lycée sur le sujet… C’est pourtant si simple : certains disent blancs, nous on dit noir, on s’appelle, on se fait une bouffe et on en parle : c’est ca la diplomatie…

Et un bonus pour la route : enjoy… (au besoin : K-Lite Codec Pack)

His synthesis skills are just stunning. And here I was, spending hours scratching my head over my highschool essays about this… It is so simple : some are saying white, we are saying black, we phone each other, get together for lunch and talk about it : this is diplomacy.

Oh, and icing on the cake : enjoy… (if need be : K-Lite Codec Pack)

The Daily Show - January 16th 2006

Posté il y a 11 ans, 2 mois dans American Cliché et Politiquement Incorrect

Those who want to stop the progress of freedom are becoming more and more marginalized
Georges W. Bush, Presidentof the USA, to reporters in the Pentagon, Jan. 4th 2005, via CNN

J’ai cette impression dérangeante que les familles des 138 personnes mortes en Iraq hier, 4 janvier, sous les bombes des insurgés de “plus en plus marginaux” ont une vision un tantinet différente sur ce point.

Alors donc, on n’est pas loin des “last throes of the insurgency” de Cheney du mois de juin dernier, et d’une annonce qui tient plus de la foi que de la vérité. Et c’est ce même Cheney qui tente de défendre tant bien que mal les écoutes plus ou moins légales de citoyens américains ordonnées par Bush, sans l’approbation d’une court de justice depuis les semaines qui suivirent le 11 septembre 2001…

I got the disturbing feeling the families of the 138 peoples who fell yesterday in Iraq , January 4th, under the bombs of the “more and more marginalized” insurgents will beg to differ on that point.

And so, here we have a statement, not so unlike Cheney’s june ‘05, “last throes of the insurgency“, that is more dealing with faith than with truth. And this very Cheney is trying to defend the more or less legal eavesdrops without any court warrant, Bush authortized in the weeks after 9/11.

All of us are grateful that our nation has gone four years and four months without another 9/11, [...] America has been protected not by luck, but by sensible policy decisions … by decisive action at home and abroad … and by round-the-clock efforts on the part of people in law enforcement, intelligence, the military and homeland security.
Richard “Dick” Cheney, Vice-president of the USA, via CNN

Certes, aucun terroriste n’a crashé un avion sur le sol US depuis 2001. Mais je voudrais juste rappeler 2 chiffres: 2986 et 2188. Etrangement proches, n’est ce pas ? Le premier est le nombre de victimes des attentats du 11 septembre. Le second est le nombre de victimes américaines de la politique de Bush et Cheney en réponse à ces attentats…

True, no terrorist crashed a plane on US soil since 2001. But I’d like to mention 2 numbers : 2986 and 2188. Surprisingly close from each others, aren’t they ? The first one is the number of fatalities of the attacks of 9/11. The second one is the number of american victims of Bush’s and Cheney’s policies to answer those attacks…

Posté il y a 11 ans, 3 mois dans American Cliché et Politiquement Incorrect

9-11
Hier, Thomas H. Kean et Lee H. Hamilton, tous deux membres de la commission d’enquète chargée de tirer des conclusions sur les problèmes liés aux agences fédérales de renseignement, plubliaient leur rapport.

Le 9/11 Public Discourse Project, c’est son nom, a plus ou moins été construit en suivant la même approche que le rapport Warren. De prime abord, ca rassure pas. Mais si la commission bi-partite partage une génèse similaire à une des plus grandes blagues officielles de l’histoire politico-judiciaire américaine, les résultats sont étonnament logique et plein de bon sens. Et puisque les américains donnent parfois l’impression de ne plus savoir lire, Kean et Hamilton nous ont concocté un joli tableau de note, comme cette maitresse dont le nom m’echappe le faisait à l’école primaire…

» Lire la suite…   …Read on «

Posté il y a 11 ans, 4 mois dans American Cliché et Politiquement Incorrect

Cette période du 7 au 9 novembre est historiquement étrangement riche, aux US notamment.

Alors que de Gaulle mourait, il y a 35 ans, demain, et que Bonaparte, quelques 171 années plus tôt menait son Coup du 18 brumaire, Kennedy battait, il y a 45 ans hier, un certain Nixon aux présidentielles. Et 40 ans plus tard, en 2000, Georgie était sacré, par Fox News, Roi des Amériques…

Alors je me demande une chose : se souviendra-t-on, dans 10, 20 ou 50 ans, que le clown de la maison blanche est responsable, entre autres ignominies, du surréaliste, et quasi-médiéval, bordel que les bondieusards néoconservato-fascisants font subir à ce pays ?

Enfin, il est a priori trop tard pour faire marche arrière puisque la décision a été prise au Kansas de revoir les Standards. Bien sûr, certaines écoles et lycées avaient déjà ajouté un chapitre sur l’Intelligent Design aux classes de biologie. Mais il faut bien reconnaître que ces établissement représentaient une minorité.

Aujourd’hui, la révision des Standards a pour conséquence directe une institualisation de ce qui n’est rien de plus qu’un charabia biblique embalé dans un vocabulaire pseudo scientifique pour simplement contourner la décision de la Court Suprême de 1987, qui interdit aux écoles d’enseigner les théories catholiques génèsique. Du coup, tous les établissements d’enseignement du Kansas vont devoir se plier à expliquer à leur marmots que Dieu créa le monde en 7 jours et que Darwin était un con…

Simplement navrant. D’autant plus que sur les 10 membres du Kansas Board of Education qui ont voté cette révision cet après-midi, bien que 8 soient républicains, seulement 6 membres ont voté pour.

Remarquez, c’est des habitués aux Kansas : en 99 la même commission (composées d’autres membres cependant) effaçait purement et simplement toutes références aux théories de Darwin et du Big-Bang des Standards. Elle n’en interdisait pas directement l’enseignement, mais les sujets d’examens étant basés sur les-dits Standards, le calcul est vite fait. Moins d’un an plus tard, les possesseurs d’une carte d’électeur expliquaient a la-dite commission leur, comment dire, mécontentement, ou, comme John Doe le disait alors : “Barrez-vous, bandes de tarrés fanatiques”…

Mais pourquoi je continue à m’énerver sur ce genre de truc ? Après tout, les USA, certes un bien beau pays sous bien des coutures, est celui de l’Alabama et de sa constitution refusant le droit de vote aux femmes ou réclamant des écoles séparées pour les blanc et les gens de couleurs… Alors un peu plus un peu moins…

Posté il y a 11 ans, 5 mois dans American Cliché et Politiquement Incorrect

It’s old news mais ca vaut son pesant de cacahuètes, et puisqu’au cirque des couillons, le clown est roi…

Bin Laden says his own role is to tell Muslims, quote, ‘what is good for them and what is not.’ And what this man who grew up in wealth and privilege considers good for poor Muslims is that they become killers and suicide bombers. He assures them that his—that this is the road to paradise—though he never offers to go along for the ride.
George Bush, Washington, D.C., Oct. 6, 2005 via la Reuter

Ou, en fromages-qui-puent, “Ben Laden déclare que son rôle est de dire aux Musulmans, je cite, ‘ce qui est bon pour eux et ce qui ne l’est pas’. Et ce que cet homme qui a grandi dans l’abondance et les privilèges concidère comme bon pour les Musulmans, c’est qu’ils tuent et commètent des attentats à la bombes. Il leur assure que son – que c’est la route du paradis – bien qu’il n’est jamais proposer de faire un bout de chemin avec eux.

Prenez juste une minute de pause. Videz votre esprit. Et jouons un peu…

Un mec qui a grandi dans l’abondance et la richesse : checked.

Un mec qui fait pour ses pairs la distinction entre le bien et le mal, les bons et les méchants, le Darwinisme et l’Intelligent Design, les pro-life et les pro-choice, etc… : checked.

Un mec qui envoie ses semblables appuyer sur la gachette : checked.

Un mec qui choisit les semblables en question de préférence parmi les plus pauvres du genre : checked.

Un mec qui déclare à qui veut l’entendre que sa vision est la voie vers un monde meilleur : checked.

Et le meilleur pour la fin, un mec qui évidemment n’a jamais proposer de suivre lui-même la voie en question : checked.

Maintenant, quelle gueule se dessine dans votre esprit ? Je vous aide un peu : les membres de son gouvernement mentent allègrement au Grand Jury et le bonhomme est responsable de la mort de maintenant plus de 2000 soldats US en Iraq…

Sacré Georgie, si t’était pas si dangereux, tu nous ferais vraiment bien rire…